De la suite dans les idées...

Explicit liber met au cœur de son projet la sensibilisation des jeunes publics à l’univers du Jazz et à la littérature contestataire. Le trio explicit liber a entrepris durant la saison scolaire 2018/2019 une démarche d’actions culturelles auprès des classes de 3ème du Collège Louis Pergaud de Couches autour d’un projet commun intitulé « De la suite dans les idées… ».
Benoit KELLER, contrebassiste et directeur artistique de la formation, est intervenu auprès des deux classes de 3èmes du Collège Louis Pergaud afin de préparer cinquante élèves à une représentation publique en fin d’année scolaire. Ce concert a eu lieu le 3 mai 2019 dans le cadre de la saison culturelle de la Salle Jean Genet (Couches).

De la suite dans les idées a bénéficié du soutien du Département de Saône et Loire, de l’académie de Dijon et de la Salle Jean Genet.

photos

Ce projet pédagogique a été imaginé autour de deux éléments artistiques bien distincts qui constituent l’originalité du répertoire du trio explicit liber :

  • Une narration axée sur la littérature contestataire de notre époque.
  • Une création musicale et sonore

Ces deux axes de travail ont été développés tout au long de l’année en classe de Français auprès de Mr Mathieu CHOQUET (professeur référent) et Mme Brigitte LEBOEUF. Benoit Keller est également intervenu en classe d’éducation musicale avec Mr Thierry POTRAT et en cours d’anglais avec Mr Aldo WEISS.

concert

Une répétition générale en présence des élèves et professeurs concernés a eu lieu avec le trio explicit liber le 3 mai 2019 de 14H00 à 16H00 à la Salle Jean Genet (Couches).

Le concert d’une durée de 1H15 (rappel inclus) a été programmé à 20H30 avec une arrivée des élèves à 19H30. Un planning de la journée et un synopsis du déroulement du concert ont été communiqués au cours de l’année.

interventions pédagogiques

La littérature contestataire :

  • Dans un premier temps les extraits ont ainsi été lus par les collégiens et mis directement en situation sonore par l’emploi de matériels de diffusion (microphones, effets et mégaphones). Dans le but de préciser la diction, la prononciation et la respiration, un travail d’écoute et d’analyse a été réalisé par la diffusion de nombreuses archives sonores. Pour des raisons historiques, artistiques et surtout pratiques les bandes sons ont été diffusées par un magnétophone à bande Nagra III de 1968. Sur le thème de la contestation les élèves ont ainsi pu entendre des lectures et s’inspirer de discours d’orateurs pertinents. (Charles de Gaulle, Jacques Chirac, Christiane Taubira etc). Les élèves ont pu également se rendre compte du travail à réaliser par l’écoute de slam (Amee, Grand Corps Malade, Abd al Malik)
  • Les accompagnements instrumentaux improvisés lors des interventions pédagogiques ont permis d’illustrer et de préciser les propos choisis. Ils ont eu comme objectif de préparer les élèves à une situation de concert.
  • Un travail autour d’une allocution de Martin Luther King a également été réalisé en cours d’Anglais. Deux heures ont été consacrées à la lecture et mise en musique du texte « I have a dream ».

Création sonore :

  • En parallèle les élèves ont pu réaliser des bandes sonores de scènes de leur vie de collégiens par l’emploi d’enregistreurs numériques de type Zoom H1N. En parfaite autonomie ils ont choisi d’enregistrer des bruits de récréation, de réfectoire, de bus etc. Ces bandes sons ont ainsi été écoutées, triées et diffusées sur scène sous forme d’interludes musicaux.

Musique :

  • Deux chansons illustrant le propos contestataire ont été proposées en début d’année scolaire et travaillées en cours de musique (Le déserteur de Boris Vian et la mauvaise herbe de Georges Brassens). Ces deux titres ont été arrangés par Benoit Keller afin d’être interprétés et accompagnés par le trio explicit liber lors du concert de restitution à la Salle Saint Genet.
  • Mr Thierry Potrat, professeur d’éducation musicale a eu également à charge de diriger la chorale en cours et durant le concert de fin d’année.

Restitutions :

  • Deux filages accélérés ont été nécessaires au sein du collège afin de préciser les déplacements des élèves et imaginer une scénographie.
  • Une répétition d’1H30 a été envisagée également Salle Jean Genet le jour du spectacle afin de sensibiliser les élèves participants à l’espace scénique.

extraits

Benoit KELLER, contrebassiste et compositeur du trio explicit liber, est intervenu en cours de Français pour travailler sur des textes choisis par les élèves et les professeurs dans le cadre du programme scolaire.

MARTIN LUTHER KING : Lettre de la prison de Birmingham

Léopold César SENGHOR : Elégie Majeure

Aimé CESAIRE : Cahier d’un retour au pays natal

Aimé CESAIRE : Discours sur le colonialisme

MONTEHUS et R. CHANTAGRELET : Vas-y Léon

Claude ROY : Jamais je ne pourrai

Véronique AUDELON : Enfants de la guerre

Erich Maria Remarque : A l’Ouest rien de nouveau

Louis Ferdinand CELINE: Voyage au bout de la nuit

Jean-Pierre SIMEON : Stabat Mater Furiosa

 

Jean-Pierre SIMEON : Stabat Mater Furiosa

Jean GIONO : Lettre aux paysans sur la pauvreté et la paix

Ray Bradbury : Fahrenheit 451

Jean Anouilh : Antigone

Franck Pavloff : Matin brun

Sylvie Germain : Eclat de sel

Léo Ferré : l’oppression

Victor Hugo : Claude Gueux

Boris Vian : Le temps de vivre