jazz et contestation

Visuel Jazz et contestation internet

autour de mai 68...

(création mai 2018)

Jazz et contestation est une longue suite mélodique en deux mouvements. Elle est l’aboutissement d’un long travail de création autour de Mai 68 dont je peignis les premières esquisses dès 2003 au sein du trio Résistances.
Ce répertoire est également le fruit de mes récentes recherches musicales et de mes nombreuses créations notamment dans l’univers des arts du cirque nouveau (Compagnie Rasposo) et de la danse contemporaine.
J’ai composé cet opus tel un véritable carnet de route empreint de liberté où le jazz et la musique baroque s’entremêlent sans complexe dans les méandres du rock progressif et des musiques électroniques.
Imaginez une viole de Gambe vagabonde en pleine contestation de mai 68, un saxophone soprano à l’improviste dans la Pologne des années 80, une batterie rêveuse dans le psychédélique Summer of love de 1969, la mélodie d’une contrebasse enchanteresse dans l’ébriété d’un ewi survolté et laissez-vous emporter dans l’art du paradoxe du trio explicit liber.
«La beauté est dans la rue »

Benoit Keller

Et si tout recommençait. En musique....

Sous les pavés, les plages…
Sous les battements d’une contrebasse, la voix prophétique de Jean-Paul Sartre.
les entrelacs d’une viole de gambe et d’un saxophone soprano,
les protestations, la houle des manifestants.
Mai 68 fait sons.
Cinquante ans après cette parenthèse utopique, est-il encore interdit d’interdire ?
Le vieux monde est-il derrière nous ?
Mai 68 a-t-il été un précipité de l’Histoire ? Ou un charivari sans lendemain ?
A ceux qui doutent encore de cette rupture,
à ceux qui n’ont pas digéré ce changement de paradigme,
le trio formé par Benoit Keller, Denis Desbrières, Aymeric Descharrières fait œuvre de création.
Comme on le proclamait alors sur les campus, l’action ne doit pas être une réaction, mais une création.
En toute liberté. Faire la musique, pas la guerre : That Is no question.
Explicit Liber.
Cette citation latine sous fond de revendications datées, syncopées, peut paraître anachronique.
L’ouvrage est-il achevé ? A écouter ses pulsations, il n’est visiblement pas terminé.
La « parenthèse révolutionnaire » de Mai 68 a-t-elle été refermée ?
Et si tout recommençait. En musique.

Vincent Charbonnier

musique...

live...

album...

(page en construction... sortie officielle septembre 2019)

commander le cd

vente en ligne